• featured
  • featured
  • featured
  • featured
  • featured
  • featured
  • featured
  • featured
  • featured

Compléments alimentaires & Interaction médicamenteuses

2010 March 29

Faire primer la vigilance aux Médicaments et Vitamines

Le meilleur complément alimentaire, c’est celui qui est adapté à son profil et à ses traitements complémentaires !

Compléments alimentaires ou médicaments, il s’agit de formules et molécules actives, induisant des effets sur notre coprs. Pour que ces effets restent ceux escomptés, pour que ce soient des effets positifs et non des effets indésirables, pour éviter les effets secondaires, il faut etre vigilant. Essayer de réduire ses risques de carences par la supplémentation nutritionnelle c’est bien, s’automédiquer pour être en forme et aller bien c’est bien, mais encore faut il le faire BIEN !

Liste des interactions à éviter avec les médicaments vendus sans prescription (en vente libre) :

Le paracétamol : Surdose

Il arrive que l’on combinent plusieurs médicaments qui en contiennent et donc qu’on en avale plus que la dose journalière maximale (4grammes / jour) sans même s’en rendre compte.

Attention, un surdosage peut provoquer (ou en tout cas favoriser) des affections hépatiques graves.

Les médicaments qui soignent la diarrhée et les nausées

Il n’existe pas d’interaction entre les antiseptiques intestinaux (type Ercefuryl), les anti-diarrhéiques (type Immodium) et d’autres produits. Mais en cas d’aigreur d’estomac, on absorbe un pansement gastrique et il vaut mieux attendre deux gheures avant de prendre un autre médicament.

Les pansements gastriques ou intestinaux diminuent l’absorption de traitements prescrits par ailleurs, et réduisent leur efficacité.

Les anti-rhumes

Ils contiennent souvent un antihistaminique (pour diminuer les sécrétions), un vasoconstricteur (pour dégager le nez) et un sédatif. Il vaut mieux éviter ces produits quand on a des problèmes de tension artérielle ou qu’on suit un autre traitement sédatif.

Les antidouleurs

Les anti-inflammatoires (aspirine, ibuprofène, etc) peuvent provoquer des hémorragies chez les personnes déjà sous anti-coagulants ou ayant des problèmes gastriques

Les collyres

Ce sont des traitements locaux, mais le principe actif passe par le canal lacrymal. Il faut être prudent quand on suit un traitement à base de bêta-bloquants.

Vous êtes belle, montrez le

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share and Enjoy:
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google
No comments yet

Leave a Reply

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

medecine sante santé medecine santé medecine remedes naturopathie medecine douce "santé com" micronutrition "prévention santé" "santée" "nutrition santé" "santè" "prévoyance santé" medecine plantes "santé soins" "nutrition sante" "santé bien être" naturopathes phytotherapeute "conseil santé" micro nutrition medecine parallele medecine energetique medecine alimentation